Perceptions, connaissances et comportements des acteurs municipaux à l’égard des environnements favorables à la qualité de vie et la santé des citoyens

Dans le cadre des travaux de la Démarche Prendre soin de notre monde, Québec en Forme a mandaté Léger afin de mener une étude auprès des principaux acteurs municipaux impliqués dans la création et le maintien d’environnements favorables à la qualité de vie et la santé des citoyens. Cette étude a principalement mesuré les perceptions, connaissances et comportements des acteurs municipaux concernant les environnements favorables en plus d’extraire des données sur les profils types (personas) des acteurs municipaux en 2018.

Les grandes conclusions de cette étude menée par sondage web entre le 25 septembre et le 18 octobre 2018 sont très positives. Le sondage a été mené auprès des maires, directeurs généraux, responsables de loisirs et responsable d’urbanisme de 468 municipalités au Québec. Ce sont au total 752 acteurs qui ont accepté l’invitation et ont complété le sondage.

Faits saillants des résultats

Connaissances

77% des répondants disent avoir les connaissances pour mettre en place des actions ou des mesures liées aux environnements favorables à la qualité de vie.

65% disent avoir les compétences pour mettre en place des actions ou des mesures liées aux environnements favorables à la qualité de vie.

86% évoquent l’intérêt d’en apprendre davantage sur la mise en place d’environnements favorables à la qualité de vie.

Perceptions

98% des répondants au sondage disent que leur municipalité accorde un niveau d’importance moyen à primordial à la préoccupation de la qualité de vie des citoyens.

91% du personnel administratif dit avoir le soutien des élus pour poser des actions sur les environnements favorables alors que 89% des élus disent avoir le soutien du personnel administratif.

Selon les répondants, la responsabilité d’adopter et maintenir des environnements favorables devrait revenir :

  • En grande partie aux municipalités, puisqu’il est de leur responsabilité de créer et maintenir des environnements qui seront favorables à la qualité de vie de leurs citoyens (évoqué par 45% des répondants)
  • En grande partie au gouvernement qui est responsable de donner la marge de manœuvre financière nécessaire à ce que les municipalités maintiennent et mettent en place des environnements qui seront favorables à la qualité de vie des citoyens (évoqué par 33% des répondants)
  • En grande partie aux citoyens parce qu’il s’agit d’une décision personnelle que de bien manger et d’être actif et prendre soin de soi (évoqué par 19% des répondants)

Attitudes

84% des répondants ont l’intention de mettre en place des mesures liées à l’adoption d’un mode de vie actif (51% des mesures liées à l’alimentation)

Les répondants ont déjà eu à entreprendre ou implanter des mesures liées:

  • aux loisirs, aux sports et à la vie communautaire (83%)
  • aux questions familiales (71%)
  • aux questions liées aux aînés (69%)
  • aux questions liées à l’environnement (qualité de l’air, qualité de l’eau, bruit, etc.) (57%)

92% des répondants se disent motivés à travailler avec des partenaires de différents réseaux

2 motivations sont principalement nommées:

  • 90% des répondants sont d’accord pour dire que l’accès à de l’expertise compétente et spécialisée est une source de motivation
  • 74% des répondants sont d’accord avec le fait que le support provenant du milieu de la santé facilite les actions

Profils types

3 segments se dégagent des résultats de par la similarité des traits de personnalités, des caractéristiques, des comportements et des attitudes.

Attention, il est important de garder à l’esprit que le profil sociodémographique de chaque groupe reflète une tendance. Par exemple, le segment René est décrit comme un homme, mais cela ne signifie pas que les femmes ne font pas partie de ce groupe. Cela signifie simplement que les hommes sont surreprésentés dans ce segment.

René: l’engagé proactif (représente 46% des répondants)

  • On remarque une prévalence de responsable d’urbanisme au sein du segment René.
  • René est un ambassadeur des mesures permettant d’adopter et maintenir des environnements favorables à la qualité de vie. C’est un dévoué, un passionné.
  • C’est le personas qui détient le plus haut niveau de connaissance en plus d’avoir une motivation très élevée à travailler avec des partenaires de différents réseaux.
  • Les stratégies idéales à déployer auprès de René:
    • Lui offrir les moyens nécessaires au développement de ses projets
    • Être proactif afin de bien connaître ses besoins en terme de ressources et lui fournir un maximum d’information pertinente en fonction de ses besoins.
    • Intéressant de l’encourager à partager ses connaissances et son expérience avec les personas Sylvie et Chantal.

 

Sylvie: la volontaire préoccupée (représente 34% des répondants)

  • On remarque une prévalence de maire/mairesse au sein du segment Sylvie.
  • Sylvie a un fort potentiel pour la mise en place d’environnements favorables à la qualité de vie. C’est au centre de ses préoccupations.
  • Ce personas est déjà en action, elle souhaiterait en faire plus, mais admet manquer de connaissances pour passer à l’action.
  • Les stratégies idéales à déployer auprès de Sylvie:
    • Il peut être prometteur de l’inviter à participer à des événements ou des conférences sur les questions d’environnements favorables à la qualité de vie des citoyens.
    • Il faut miser sur des actions concrètes qui ont fonctionné, des exemples de leviers ou des façons de faire innovantes pour passer à l’action.
  • À noter que les responsables de loisirs se partagent en partie dans le segment René et dans le segment Sylvie sans pour autant être prévalents dans l’un ou l’autre des segments

 

Chantal: l’administratrice invétérée (représente 19% des répondants)

  • On remarque une prévalence de directeurs généraux au sein du segment Chantal.
  • Les fonctions de gestionnaires de Chantal au sein de la municipalité font en sorte qu’elle a de nombreuses préoccupations.
  • Malgré tout, elle considère comme très prioritaire l’importance accordée à la qualité de vie et la santé. Ses nombreuses préoccupations peuvent toutefois avoir comme impact de la freiner dans ses actions.
  • Chantal à rarement eu à entreprendre ou implanter des mesures liées aux environnements favorables à la qualité de vie.
  • Les stratégies idéales à déployer auprès de Chantal:
    • Lui offrir des projets clés en main, qui lui demanderont très peu d’implication et de recherche d’information.
    • Lui démontrer de façon claire et précise l’impact positif de l’implantation d’environnements favorables à la qualité de vie des citoyens en lui présentant des synthèses de projets appuyées de données statistiques probantes.

 

Vous désirez en savoir plus sur les résultats du sondage?

 

Pour entendre le webinaire de présentation des résultats, cliquez ici!

 

Une étude de profil type des décideurs municipaux a aussi été menée en 2015. Vous souhaitez comparer les résultats afin de voir l’évolution. Cliquez ici pour lire l’article relié et télécharger le rapport 2015.

Partager

Laisser un commentaire