Le cas de la MRC d’Argenteuil sous la lunette de l’évaluation

LES 2 BUTS DE L’ÉVALUATION D’INITIATIVES PORTEUSES  

Une équipe d’évaluation portée par l’Institut national de santé publique du Québec procédera jusqu’à la fin de l’automne 2017 à l’évaluation de trois initiatives porteuses, reflétant des pratiques novatrices en milieu municipal qui s’inscrivent dans l’esprit de la démarche Prendre soin de notre monde. Globalement, l’évaluation a pour but :

  1. D’acquérir des connaissances sur les façons de faire et les conditions de mise en œuvre dans différents contextes pour en tirer des enseignements
  2. De soutenir la prise de décision et l’adoption de pratiques adaptées en milieu municipal pour des environnements favorables aux saines habitudes de vie.

Plus spécifiquement, les trois initiatives étudiées vont permettre de :

  • Décrire leur mise en œuvre et comprendre les conditions structurantes
  • Analyser ces initiatives dans une perspective d’intersectorialité et de pratiques novatrices
  • Évaluer la démarche Prendre soin de notre monde telle qu’elle se construit dans l’action entre les TIR-SHV et les acteurs territoriaux prenant part à ces initiatives

Le choix des trois initiatives repose sur un ensemble de critères qui visent une diversité de cas tout en s’assurant de caractéristiques communes telles que le fait d’être une action portée par le milieu municipal, ancrée avec les besoins de la population, recourant à diverses stratégies et faisant appel à la contribution de différents partenaires. Pour la sélection du premier cas, 8 projets issus de 7 régions ont été soumis par les TIR-SHV. Les deux autres seront sélectionnés plus tard, à l’automne et à l’hiver.

Rappelons que les TIR-SHV amorcent, pour la majorité, leur plan d’action auprès des municipalités. De belles initiatives ont été soumises, mais plusieurs sont à l’étape préliminaire de mise en œuvre. Ainsi, le premier cas à l’étude fait figure de modèle sous l’angle des pratiques novatrices et de l’intersectorialité sans être pour autant issu de la démarche Prendre soin de notre monde.

 

Crédit photo: MRC d’Argenteuil

 

PREMIÈRE INITIATIVE : LA MRC D’ARGENTEUIL LEADER EN MATIÈRE DE SAINES HABITUDES DE VIE

C’est en 2004 que tout a commencé à Argenteuil quand les neuf maires des municipalités ont appris que les Argenteuillais avaient une espérance de vie inférieure à la moyenne des Québécois. Avec le soutien de l’équipe de la MRC, les maires ont alors décidé de prendre les grands moyens en plaçant la santé des citoyens au même rang que l’aménagement du territoire et l’évaluation foncière dans leurs priorités.

Dans le cadre du laboratoire rural « Ma Santé en Valeur », à partir de 2009, toutes les municipalités de la MRC se sont dotées d’un plan d’action afin de maintenir et créer des environnements favorables aux saines habitudes de vie. Des comités de citoyens ont été impliqués ainsi que différents partenaires, incluant la santé publique. Depuis la fin du laboratoire rural, l’engagement de la MRC se poursuit, mais sous d’autres formes. Par exemple, plusieurs des objectifs et des actions sur les environnements favorables se retrouvent dans la toute nouvelle Politique de la famille et des aînés adoptée sur l’ensemble du territoire de la MRC.

Misant sur la collaboration entre différents partenaires, l’initiative de la MRC d’Argenteuil a permis de réaliser de belles et grandes choses dont entres autres :

  • La MRC a lancé en 2015 un projet d’agriculture communautaire sur des terres non utilisées et qui lui ont été cédées. Le projet qui implique le Carrefour jeunesse-emploi et le Centre d’entraide a permis la production de plus de 12 tonnes de légumes qui ont été distribués ou transformés au profit de 12 000 personnes dans le besoin.
  • Dans les arénas de Lachute et de Brownsburg-Chatham, il est maintenant possible de manger sainement grâce à une offre alimentaire améliorée.
  • Au canton de Wentworth et à Grenville-sur-la-rouge, les efforts combinés d’élus, du personnel municipal et de citoyens ont fait voir le jour à des jardins communautaires, où jeunes et moins jeunes se retrouvent pour cultiver des produits frais et pour partager leur savoir et expérience.
  • Les résidents du village de Grenville bénéficient depuis 2010 des mesures instaurées grâce au projet Mon école à pied, à vélo, qui permit notamment de réduire la vitesse dans les rues du village et de tracer un circuit de marche.
  • À Lachute, en 2016, la Ville et une école se sont associés pour mettre en place un projet pilote de vélo en libre-service. Restaurés par les élèves du programme de formation à l’emploi, ces vélos sont disponibles gratuitement durant l’été pour encourager le transport actif… et peut-être aussi le tourisme!

LE RAPPORT D’ÉVALUATION DISPONIBLE À L’HIVER

Un rapport d’évaluation de ce premier cas devrait être disponible à la fin de l’automne. Les analyses sont en cours et permettent de dégager des pistes intéressantes. Restez à l’affut, plus d’information viendra bientôt!

Besoins de détails supplémentaires?

Marc Lemire, Chercheur d’établissement, INSPQ | marc.lemire@inspq.qc.ca

Partager

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel