4 principes clés pour des aménagements gagnants de vos municipalités

Positionner une bibliothèque au cœur d’un quartier, c’est permettre aux familles d’y aller à pied : un gain pour la santé, pour l’environnement, et même pour l’économie locale, puisque les commerces profiteront de cet achalandage.

« Une bonne localisation, c’est un choix gagnant-gagnant pour la municipalité, l’activité concernée et pour les citoyens », estime le directeur général de Vivre en Ville, Christian Savard.

Pour choisir des localisations gagnantes, les villes, les MRC, les communautés métropolitaines ainsi que les gouvernements peuvent se baser sur quatre principes clés.

Localisations gagnantes

source : Vivre en ville

1. Favoriser les synergies économiques et urbaines

Concentrer les commerces, les bureaux et les industries sur un territoire permet de favoriser les synergies. Ainsi, les occasions d’affaires sont plus intéressantes pour les promoteurs, les gestionnaires et les propriétaires, puisque l’achalandage est plus grand et les risques financiers sont moindres. C’est également plus pratique pour les citoyens de retrouver tous les services à la même place.

2. Garantir l’accessibilité pour tous et à moindre coût

Favoriser un autre mode de déplacement que la voiture dans une municipalité est devenu un impératif. En choisissant, pour implanter des pôles d’emplois ou encore des services publics, un site proche de la population et accessible par divers modes, on peut encourager l’utilisation de la marche, du vélo et du transport en commun par un maximum de citoyens. Ces modes de déplacement sont plus efficaces et moins coûteux pour répondre aux besoins de transport.

localisations gagnantes

3. Susciter une expérience urbaine stimulante

Des commerces ayant pignon sur rue contribuent à animer la ville. Par exemple, positionner le stationnement à l’arrière et la vitrine à l’avant améliore l’expérience piétonne. L’implantation d’activités attrayantes dans un centre-ville, comme les cinémas, les arénas et les restaurants, attire un plus grand achalandage. Par exemple, la Maison du développement durable de Montréal a construit une interface de qualité entre leurs immeubles de bureaux et la rue.

4. Optimiser la gestion des finances publiques

Le maintien des infrastructures déjà en place accapare une bonne partie du budget des municipalités. À Sherbrooke, par exemple, l’usine de traitement de l’eau potable desservant le secteur sud-ouest a atteint sa pleine capacité. La Ville a donc choisi de limiter l’urbanisation du secteur et d’orienter la croissance dans un autre secteur. Cette stratégie d’optimisations des infrastructures existantes favorise une bonne gestion des finances publiques.

localisations gagnantes

Envie d’en connaître davantage à propos des outils dont vous disposez pour mettre en place ces principes clés? Consultez cet extrait de la publication Bâtir au bon endroit : la localisation des activités et des équipements au service des collectivités viables ou encore, commandez le guide complet.

 


Un autre article susceptible de vous intéresser:
12 avantages de faire participer vos citoyens à la planification de vos aménagements urbains


 

Source: Prendre soin de notre monde

Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel