217 municipalités participent à un partage de la route plus sécuritaire

Les routes sont un espace public appartenant à l’ensemble des usagers. Pourtant, les cyclistes et les piétons demeurent les plus vulnérables aux accidents routiers. Voilà pourquoi il est important de sensibiliser la population au partage de la route.

C’est entre autres le but du projet de sensibilisation pour le partage de la route visant l’ajout de panneaux de signalisation sur les routes. Une campagne de sensibilisation mise sur pied par un citoyen originaire de Beauceville.

 

« Je me suis impliqué dans cette campagne, car il y a 5 ans, j’ai perdu mon fils de 14 ans, Tristan. Il a été happé à mort par un autobus qui lui a coupé le chemin alors qu’il revenait d’une partie de soccer en vélo à La Prairie. J’ai décidé d’interpeller personnellement les élus. J’ai envoyé une invitation écrite aux 900 municipalités du Québec et aux 50 municipalités du Nouveau-Brunswick pour qu’ils installent sur leur route un panneau de signalisation indiquant la distance à respecter pour les automobilistes lorsqu’ils doivent dépasser un cycliste. J’ai également engagé une démarche auprès du gouvernement du Québec pour avoir des panneaux de partage de la route au niveau provincial. Je m’implique aussi dans le mouvement Tour du Silence afin de sensibiliser la population sur la sécurité cycliste. Derrière toutes mes démarches se cache un profond désir de créer une culture de partage respectueux de la route comme c’est le cas en Europe », mentionne Michel Boucher, instigateur de cette campagne.

 

Aujourd’hui, 214 municipalités du Québec et 3 au Nouveau-Brunswick ont répondu positivement à la demande de monsieur Boucher pour sécuriser davantage leurs routes. Tout a commencé à Hinchinbrook et rapidement d’autres municipalités ont emboîté le pas comme Boucherville, Terrebonne, La Prairie, Sainte-Julie, Rawdon, Victoriaville, Carignan, Contrecœur, Saint-Philippe, Godmanchester, Hemmingford, Sainte-Marie de Beauce, Donnacona, Mont-Tremblant, Rimouski, Mitis, Matapédia. Au Nouveau-Brunswick, c’est Lac Baker, Neguac et Saint-François-de-Madawaska qui ont installé les panneaux rappelant les règles de prudence aux automobilistes.

Le Tour du Silence

Le mouvement Tour du Silence (Ride of Silence) organise chaque année, simultanément, une randonnée silencieuse dans plus de 450 villes à travers le monde pour commémorer les cyclistes morts sur les routes. Cet événement gratuit permet de véhiculer plusieurs messages, dont celui de rappeler à tous les usagers de la route la plus grande vulnérabilité des cyclistes.

 

« Il s’agit d’un événement international qui en plus de rappeler les règles de prudence sur les routes permet de rappeler aux cyclistes l’importance du respect du Code de la sécurité routière et d’adopter un comportement responsable sur les routes. C’est d’ailleurs grâce à l’implication des clubs cyclistes, des municipalités et des corps policiers que le Tour du Silence peut avoir lieu, année après année, et qu’il constitue maintenant un événement phare en matière de sécurité routière », mentionne Amélie Lepage, directrice technique Cyclisme pour tous à la Fédération québécoise des sports cyclistes.

 


Un autre billet susceptible de vous intéresser :

Transport actif : 3 actions pour aider les piétons et les cyclistes


Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel