6 retombées positives pour les MRC membres du réseau L’ARTERRE

 

Dynamiser le secteur agricole et les régions, et favoriser la pérennité des entreprises agricoles en facilitant l’accès aux terres pour la relève: voilà l’idée derrière L’ARTERRE.

L’ARTERRE découle des projets Banque de terres, initié par la MRC Brome-Missisquoi, et de Banque de Fermes, initié par le Centre d’Innovation sociale en agriculture. Aujourd’hui, L’ARTERRE est un service provincial porté par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) et auquel toutes les MRC peuvent adhérer.

Le concept ? L’ARTERRE permet de jumeler des aspirants-agriculteurs et des propriétaires qui souhaitent vendre ou louer leurs terres et actifs agricoles. Chaque MRC membre du réseau a un agent de maillage local qui accompagne les candidats dans leur préparation et joue l’entremetteur afin que des ententes soient conclues.

« Le besoin pour ce service est criant partout au Québec! Dans les dernières années, les principaux obstacles qui ressortent des plans de développement de la zone agricole ayant été adoptés par les MRC sont l’accès aux terres pour la relève, la perte de surfaces cultivables et la diminution du nombre d’entreprises agricoles. L’ARTERRE vient répondre à ces enjeux constatés autant par les intervenants du monde agricole que municipal », précise Mme Brigitte Dumont, directrice générale du CRAAQ.

Pourquoi faire partie du réseau L’ARTERRE ?

Chaque MRC adhérant au réseau bénéficie de l’accompagnement de la CRAAQ puisque l’organisme assume la formation et le soutien à leurs agents, le développement et l’amélioration des outils et de la base de données et le partage des meilleures pratiques.

De plus, les retombées pour les MRC sont plus que positives. En voici quelques-unes :

  1. L’occupation dynamique du territoire agricole par de jeunes familles agricoles;
  2. La valorisation et la création de richesse par la mise en exploitation de terres ou d’entreprises non valorisées ou d’actifs inutilisés;
  3. La rétention des jeunes en région et l’attraction de la relève sur leur territoire;
  4. La continuité d’entreprises qui se seraient dévalorisées et une alternative au démantèlement;
  5. La contribution au développement des territoires à la fois sur les plans économiques, sociaux, démographiques et paysagers;
  6. L’augmentation de la population au sein des communautés rurales.

Le résultat ? Des communautés redynamisées grâce à des entreprises agricoles qui trouvent une relève, des terres maintenues en culture et des jeunes qui réalisent leur rêve de s’établir en agriculture.

Vous souhaitez adhérer à L’ARTERRE ? Visitez leur site pour connaître tous les détails ainsi que les personnes à contacter.

 


Un autre billet susceptible de vous intéresser :

3 volets du Programme Proximité


Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel