Des retombées suite à la journée intermunicipale dans la Vallée-de-l’Or

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous avons en cours d’année partagé la démarche entourant la journée intermunicipale de la MRC de La Vallée-de-l’Or en Abitibi-Témiscamingue qui s’est tenue en février dernier, sous le thème : « Qualité de vie: exploitons notre potentiel ». Réunissant près de 80 acteurs provenant de différents milieux (municipal, santé, scolaire, etc.) cette journée fut non seulement une réussite, mais elle a permis de stimuler le passage à l’action. En voici un aperçu.

Webinaires et réseautage

Plusieurs webinaires sont régulièrement offerts aux acteurs municipaux sur différentes thématiques. Les acteurs de la santé publique accompagnant les municipalités vers la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie ont vu dans ces événements, une opportunité d’échange avec les acteurs municipaux. Ainsi, selon les thématiques proposées, les partenaires de la santé invitent certains professionnels municipaux du territoire (aménagement, urbanisme, travaux publics, etc.) pour un visionnement collectif des webinaires lequel est suivi d’une discussion sur le même sujet.

Ces échanges permettent notamment de faire ressortir certains obstacles à adresser pour faciliter le passage à l’action. Des projets peuvent également en émerger. C’est le cas à Senneterre où une initiative en transport actif se développe présentement.

La qualité de vie et les saines habitudes de vie au cœur des politiques municipales

La MRC de La Vallée-de-l’Or et ses partenaires ont récemment dévoilé leur première politique en développement social. Cette dernière comprend trois axes dont l’un portant sur les milieux de vie avec une orientation sur la mise en place d’environnements favorables à la qualité de vie. Bien que les environnements favorables aient été identifiés comme une priorité en soi, ils seront utilisés de façon transversale pour l’atteinte des objectifs de chacune des priorités de la politique. Également, afin d’éviter le dédoublement, la sursollicitation du milieu municipal et d’optimiser la retombée des actions, des arrimages avec d’autres démarches sur le territoire sont en cours.

Pour sa part, la ville de Val-d’Or travaille actuellement sur une politique spécifique aux saines habitudes de vie. La journée intermunicipale aura permis d’enhardir le dossier.

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo: Claude Bouchard_Radio-Canada Abitibi-Témiscamingue_Parc de Malartic

 

Des retombées pour la pérennité et la vitalité de Malartic

Depuis l’arrivée de la mine Canadian Malartic il y a une dizaine d’années, la ville de Malartic vit une relance économique. Toutefois, la mine terminera ses activités en 2028 ce qui amène la communauté à devoir dès maintenant planifier l’après. Pour adresser cet enjeu de taille, le conseil municipal a mobilisé les citoyens et les acteurs socioéconomiques de la communauté et a mis en place une démarche stratégique de développement durable, ÉcoMalartic .

En début juin, les membres des comités santé, loisirs et urbanisme ainsi que tout le conseil de ville s’étaient rassemblés pour un atelier de réflexion. Inspiré de la journée intermunicipale et animé par une conseillère en promotion des saines habitudes de vie du CISSS, l’atelier avait pour objectif de ressortir les actions possibles en matière de qualité de vie. Un plan d’action en a découlé et commence déjà à se mettre en œuvre.

Des environnements favorables pour les employés

L’effervescence entourant les saines habitudes de vie dans la région a également fait naître des réflexions à la MRC à savoir comment elle peut montrer l’exemple en matière de création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie en tant qu’employeuse. S’inspirant des démarches de type «Entreprises en santé», un premier sondage sera prochainement envoyé aux employés duquel découlera ensuite un plan d’action progressif.

Des petits gestes qui font la différence

Les organisateurs de la journée intermunicipale avaient proposé une offre alimentaire cohérente avec les messages véhiculés. Entre autres, de grosses bouteilles d’eau potable munies de pompes et des verres réutilisables étaient mis à la disposition des participants pour se désaltérer tout au long de la journée. Rejoignant à la fois des objectifs environnementaux et de saine alimentation, la formule a par la suite été reprise lors d’autres événements dans la MRC.

Des ministères à engager

L’ensemble des villes et municipalités de la MRC de La Vallée-de-l’Or, comme celles de toute l’Abitibi-Témiscamingue et de plusieurs autres régions au Québec, est traversé par des routes provinciales. Cela apporte des enjeux majeurs de sécurité dans les loisirs et les déplacements actifs des citoyens. Par exemple, à Rivière-Héva , les enfants résidants du côté opposé de la route 117 doivent prendre l’autobus pour se rendre à l’école malgré qu’elle soit située à 200m de leur maison. En raison de cet exemple précis, mais aussi de plusieurs autres, la mobilisation des acteurs ministériels autour de la qualité de vie des citoyens semble se dessiner comme étant le prochain défi à relever. C’est à suivre!

Ces exemples mettent, une fois de plus, en lumière l’étroite collaboration entre les acteurs municipaux et de la santé au sein de cette MRC. Gageons que nous n’avons pas fini d’en entendre parler!

 

 

Kim Lalanne, conseillère en gestion des connaissances, Québec en Forme

Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel