2 journées de travail et de réseautage pour les formateurs EF-SHV

La coordination nationale de la formation en saines habitudes de vie, basée depuis janvier 2013 à l’Université de Sherbrooke, a regroupé une trentaine de formateurs régionaux en EF-SHV pour une rencontre de travail de deux jours.   C’était la 1re fois depuis février 2016 que le groupe de formateurs se réunissait pour permettre des échanges en profondeurs sur plusieurs dossiers régionaux en lien avec la Vision des environnements favorables aux saines habitudes de vie. Dans un souci d’intersectorialité, étaient aussi invités François Grenier, coordonnateur de la démarche Prendre soin de notre monde et Marilyn Manceau, accompagnatrice nationale des TIR-SHV.   Depuis la fin de la phase de sensibilisation, qui a touché pas moins de 15 000 acteurs québécois de différents secteurs, les formateurs ont vu leurs tâches évoluer au même rythme que l’approche multipartenariale de la démarche Prendre soin de notre monde. Ils deviennent des acteurs pivots autant auprès de leurs collègues régionaux et locaux qui soutiendront les milieux municipaux que pour ces derniers eux-mêmes dans certains cas.  Autant de régions, autant de réalités.

 

2 jours pour faire le point

Les deux journées d’échanges ont notamment permis de faire le point sur la diversité de leurs rôles et des façons dont ils souhaitent eux-mêmes être accompagnés pour réaliser efficacement leurs mandats.   Au nombre des grands dossiers abordés, il y avait aussi celui du suivi de la formation en accompagnement (rôle-conseil) dispensé à près de 350 acteurs de soutien des municipalités dans la plupart des régions du Québec entre janvier et septembre 2016.   Quels devraient être les suites?  Comment procéder pour laisser des traces pérennes de cette formation qui propose une posture appropriée aux municipalités pour faciliter la mise en action de projets municipaux qui favorise la création d’EF-SHV?  Plusieurs des formateurs régionaux seront avec d’autres collègues, au centre de ce chantier qui s’activera dans les prochains mois.

Québec en Forme, par l’entremise de Mariane Dion, a présenté son ébauche de plan de transfert des connaissances.   L’auditoire attentif a pu ainsi mieux comprendre et remettre en question les propositions mises sur la table afin d’en bonifier la planification.

 

L’évaluation, la sensibilisation et le réseautage à l’ordre du jour

Différentes activités ont permis à chacun de prendre connaissance et de mieux comprendre ce qui a été fait et ce qui sera fait au cours de prochains mois dans les différentes régions du Québec.   Plusieurs échanges en profondeurs ont eu lieu autour de thèmes comme l’évaluation, les stratégies de sensibilisation et de dispensation d’ateliers pratique en EF-SHV.   L’enjeu de la disponibilité et de la formation des ressources locales a aussi été adressé.  Des suivis seront faits à différents niveaux et à différentes tables intersectorielles afin de permettre des arrimages et de faciliter le travail de chacun.  Les formateurs ont aussi convenu de certaines stratégies de réseautage leur permettant de garder le contact et d’optimiser la circulation de l’information entre eux et auprès de leurs collaborateurs en région..

 

Somme toute, les formateurs et les organisateurs sont repartis ravis de la qualité des échanges et des arrimages réalisés; et sont confiants pour la suite des choses dans les régions.

 

Alain D’Amboise,  Directeur de la coordination nationale de la formation SHV | alain.damboise@usherbrooke.ca

Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel