Quand loisirs riment avec saines habitudes de vies

Par Sylvie Bernier

loisirs

Une administration municipale peut jouer un rôle crucial en matière de création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie. Et le responsable des loisirs est certainement l’un de ceux qui a un rôle de premier plan à jouer, car son travail et son implication peuvent le conduire à devenir un important agent de changement au sein de la communauté. D’ailleurs, je le répète souvent : mieux manger et bouger plus ça doit aussi se faire dans le plaisir. Donc, faire rimer loisirs et saines habitudes de vie, c’est vraiment une formule gagnante.

Une vision d’équipe

Le responsable des loisirs ne peut bien entendu pas tout faire seul. Il doit pouvoir compter sur le soutien de nombreux départements, services ou directions. Car la création de milieux de vie dans lesquels les individus peuvent faire des choix sains en matière d’alimentation et adopter un mode de vie physiquement actif exige un effort de collaboration transversale. Une même vision doit donc guider ceux qui œuvrent en aménagement et urbanisme, aux travaux publics, à la sécurité, etc.

loisirs

Utiliser et optimiser les ressources

Pour jouer son rôle, le responsable des loisirs doit bien connaître les ressources qui sont à sa disposition et bien les faire connaître au sein de sa communauté. Il pourra ainsi tirer profit de règlements qui, par exemple, permettent le jeu libre dans les rues, ou encore la vente de fruits et légumes par des marchés ambulants.

Le directeur des loisirs, qui est en contact avec les groupes communautaires et bien au fait des besoins de la population, est très bien placé pour suggérer et participer à l’élaboration avec les groupes communautaires et bien au fait des besoins de la population, le responsable des loisirs est bien placé pour suggérer et participer à l’élaboration de nombreuses initiatives : implantation de jardins communautaires, développement du réseau cyclable, renforcement de l’accessibilité aux parcs, installations sportives et espaces verts, aménagement et entretien des aires de jeux, etc.

loisirs

Volonté politique

Dans le meilleur des mondes, le responsable des loisirs peut non seulement compter sur le soutien de son directeur général et de ses collègues, mais aussi sur la volonté politique des élus. Je songe en particulier à la Ville de Longueuil qui vient de se doter d’une première Politique en saines habitudes de vie : un véritable modèle du genre. Élaborée par un comité de suivi composé d’élus et d’employés municipaux, cette politique est aussi le fruit de consultations menées auprès des organismes locaux et régionaux, des milieux scolaires et de la santé, des organismes sportifs et, bien sûr, des familles. Car c’est d’abord aux familles, aux citoyens, que profitent les environnements favorables aux saines habitudes de vie. Et le responsable des loisirs est certes l’un des mieux placés pour leur faire découvrir le plaisir de mieux manger et de bouger plus.

 


Un autre billet susceptible de vous intéresser :

4 MRC qui ont intégré les saines habitudes dans leur politique


Source : Prendre soin de notre monde
Publié dans Agora Forum_automne 2016- vol 39 N.3

Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel