5 moyens pour rendre vos environnements alimentaires plus sains

environnements alimentaires

Pour réaliser des changements positifs au niveau des environnements alimentaires, certains moyens sont plus favorables que d’autres. Voici cinq actions à entreprendre qui vous permettront d’améliorer l’offre alimentaire faite à vos citoyens :

1. Former un comité de travail

Offrir des aliments sains dans vos installations municipales demande la collaboration des partenaires impliqués dans l’offre de service tant à l’interne qu’à l’externe. Le virage santé amorcé au casse-croûte de l’aréna de Saint-Gabriel-de-Brandon a été rendu possible grâce à l’implication du Centre de santé et de services sociaux de Lanaudière et du Marché de solidarité régionale de Brandon.

environnements alimentaires

2. Adopter une démarche étape par étape

Améliorer la qualité de l’alimentation offerte dans vos édifices municipaux exige une bonne planification afin que les changements souhaités se réalisent progressivement. Le cas de la ville de Granby est un bon exemple puisque la friture a été éliminée graduellement des menus offerts sur le territoire, soit celui de l’aréna en 2010, du stade de baseball en 2012, et des évènements sportifs et populaires s’adressant principalement à des enfants en 2013.

3. S’assurer que le changement est rentable

Des stratégies efficaces existent pour contrer les réticences d’un concessionnaire privé face à un changement de l’offre alimentaire. Par exemple, lors d’un renouvellement de contrat, le conseil municipal peut demander un menu sans friture ni boissons gazeuses. Ce fut le cas en 2008 à Montréal dans l’arrondissement Saint-Laurent. Pour faciliter la transition, la municipalité a réduit considérablement le coût du loyer ce qui a permis au concessionnaire d’assurer la rentabilité du casse-croûte.

4. Mettre en évidence les choix sains et les offrir à prix compétitif

Présenter les aliments nutritifs d’une manière attrayante et les offrir à prix compétitif sont des stratégies gagnantes pour favoriser la consommation d’aliments sains. Par exemple, l’achat d’un réfrigérateur a permis à la municipalité de Blainville de mettre en valeur les fruits, les salades et les wraps. Jumelées à l’augmentation de 25% du prix de la malbouffe, les ventes des aliments plus nutritifs ont connu une belle croissance.

environnements alimentaires

5. Mobiliser le personnel de la cafétéria

Pour assurer la collaboration des employés, l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) dans le cadre de son programme La santé au menu conseille notamment d’organiser un atelier de cuisine. Il s’agit d’une belle occasion pour le personnel de cuisine de se familiariser avec les nouvelles recettes et de se pratiquer dans un environnement sans pression.

Pour connaitre d’autres recommandations de l’ITHQ afin d’implanter des alternatives santé dans vos casse-croûtes d’aréna, cliquez ici.


Un autre billet susceptible de vous intéresser:

3 pistes d’actions pour structurer votre démarche d’amélioration de l’offre alimentaire


 

Source: Prendre soin de notre monde

Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel