Accessibilité à des aliments frais et sains : l’exemple inspirant d’Argenteuil

MRC-Argenteuil_(1)
Crédit photo: MRC d’Argenteuil

Favoriser l’accès aux aliments pour tous, en limitant les coûts environnementaux, énergétiques et monétaires associés à leur production et à leur transport : voici ce que permet un système alimentaire de proximité.

C’est ce que la MRC d’Argenteuil a décidé de proposer à sa population, en concertation avec les partenaires du milieu : un projet agricole à caractère social novateur, facilitant l’accès à des aliments frais, sains et locaux aux personnes dans le besoin.

MRC-Argenteuil_(3)
Crédit photo: MRC d’Argenteuil

Les racines du projet

Après avoir adopté un plan de développement de la zone agricole en 2011, la MRC a acheté un terrain situé en zone agricole, à Brownsburg-Chatham. C’est sur cette terre de 245 hectares qu’on a cultivé, à l’été 2015, toute une variété de légumes et fines herbes.

Récoltée par des organismes du milieu, des élus municipaux et des bénévoles, la production a ensuite été distribuée dans les neuf municipalités d’Argenteuil, au bénéfice des familles dans le besoin, ainsi qu’aux cuisines communautaires, écoles, et maisons des jeunes.

MRC-Argenteuil_(4)
Crédit photo: MRC d’Argenteuil

Récolter ce que l’on sème

Betteraves, tomates, rabioles, coriandre, cerises de terre, poireaux… En tout, c’est plus de 13 tonnes de légumes variés et fines herbes qui ont été produites. La valeur estimée de cette production s’élève à près de 70 000 $.

« C’est extraordinaire, s’exclame Marc Carrière, directeur général de la MRC d’Argenteuil. Ce projet nous permet d’être maîtres chez nous, et d’assurer notre pérennité. C’est notre garde-manger, et ça appartient à nos 33 000 citoyens ».

Selon lui, c’est ce genre de projet qui donne une âme à la communauté.

« Ça a créé un grand sentiment de fierté. Travailler sur un projet qui émane du milieu, et qui touche directement les citoyens, c’est toujours plus gratifiant. Si on peut en inspirer d’autres, tant mieux », espère-t-il.

MRC-Argenteuil_(2)
Crédit photo: MRC d’Argenteuil

6 conseils pour créer un projet d’agriculture communautaire

Marc Carrière propose quelques conseils aux communautés qui souhaitent créer un projet d’agriculture communautaire dans leur milieu.

1. Louer ou acheter des terres.

Comme il est plus facile d’investir sur des terres publiques, la communauté devrait idéalement louer ou acquérir des terres.

2. Prendre le temps de faire les études préalables.

C’est une étape primordiale afin d’identifier le potentiel agronomique des terres de la MRC.

3. Collaborer avec les partenaires du milieu.

Il faut tout d’abord les connaître pour collaborer avec eux.

4. Bien connaitre les besoins de la population.

Le choix des légumes a été établi en étroite collaboration avec les partenaires du milieu, en fonction des propriétés des sols et des besoins des citoyens.

5. Ne pas se lancer dans les grandes dépenses.

Au lieu d’acheter un tracteur, la MRC d’Argenteuil a fait du troc avec les agriculteurs du coin, qui sont venus travailler sur la terre.

6. Faire appel à des ressources passionnées.

Il est plus facile de rallier au projet les intervenants ayant une fibre sociale développée.

 

Blogue-PSNM-VeV_2-fev_2016

Alimentation de proximité : des outils pour y arriver

La création de villes et villages nourriciers repose sur la mise en place de systèmes alimentaires de proximité, prospères, équitables et sains.

En plus d’offrir de l’accompagnement, de l’information et des formations pour y arriver, l’organisation Vivre en Ville a publié l’ouvrage Villes nourricières : mettre l’alimentation au cœur des collectivités.

Cette publication répertorie 33 stratégies, 80 études de cas et 125 pistes d’action permettant de faire des collectivités québécoises des villes et des villages davantage nourriciers.

Villes nourricières : mettre l’alimentation au cœur des collectivités
Collection « Outiller le Québec », 2014, 142 pages.
Disponible sur le site web vivreenville.org
25 $ pour les membres et 35 $ pour les non-membres

 


Un autre billet susceptible de vous intéresser :
4 étapes pour un projet d’agriculture qui donne accès à des légumes frais


Source : Prendre soin de notre monde, Publié dans l’édition de décembre de la revue Marché municipal, Rédaction : Marjolaine Arcand, Québec en Forme.

 

Partager

Laisser un commentaire

bas-de-page-dessins-03

logo-quebec

logo-veille-action

Mission

Prendre soin de notre monde vise l’amélioration de la qualité de vie et la création et le maintien d’environnements favorables à la santé et aux saines habitudes de vie des citoyens des villes québécoises.

Nous joindre

Pour toutes questions ou demandes de renseignements en lien avec Prendre soin de notre monde, communiquez avec nous :

Par téléphone
1-866-370-6688, poste 5
Lundi à vendredi : de 8 h 30 à 16 h

Par courriel
courriel